Dans leur «  Maison grise », Théo, Maximilien et Léco organisent des spectacles pour les petites filles du quartier. Ils leur donnent à voir sous le masque du clown, le spectacle de la vie qui va. L’enfance, l’autorité, la passion et les chemins secrets du désir. Ils racontent l’histoire du monde.
L’auteur débutant, cependant, se pose la question de l’outillage de son récit. Quel secret se met en marche dès que l’on décide de raconter une histoire ?