À la ville comme à la campagne
Revenir à la liste des titres



La vie de cour [ou comment je ne suis pas devenu coiffeur pour dames].
Ivre de trop de volupté, il me semblait que la vie serait plus belle si je pouvais la passer tout entière les mains et le nez plongés dans le crâne chaud des femmes.


Le tour du Monde [ou comment je ne suis pas devenu coureur cycliste].
Lancé à fond vers elle, les bras levés je sus que mon premier triomphe de cycliste allait se terminer en pot-au-feu.